SoTM sNH-10G Switch : essai d’un samedi pluvieux 13


Les switchs ethernet ont longtemps été sous-estimé quant à leur influence dans la chaîne dématérialisée d’un système. Je m’y suis intéressé il y a maintenant un peu plus de deux ans en me focalisant essentiellement à affiner l’alimentation des switchs du commerce à l’aide d’alimentations linéaires. Il y a un peu moins d’un an j’avais entrepris le test du Waversa SmartHub qui m’avait particulièrement déçu de part la fragilité de la conception et qui m’avait empêché de certainement mieux appréhender la qualité de l’appareil (à lire dans Audiophile Magazine). Il n’en reste pas moins qu’un “petit” switch retravaillé par Paul Pang avec Horloge TCXO et alimentation linéaire m’avait plus comblé. Dans ce sens je m’étais lancé dans l’achat et le test de la version plus haut de gamme : Horloge OCXO externe alimentant en signal 10MHz un switch DLINK. Etant tellement enchanté par cette solution, j’ai poussé le vice à commander un deuxième switch afin de le cascader avec le premier, l’horloge proposant deux sorties.

A noter que depuis quelques temps, Paul Pang a fait évoluer son offre et ne propose plus la solution ci-dessus à la vente. En effet, il propose un double switch en cascade avec l’alimentation intégrée dans le même boitier (1190$)

En résumé, le double switch Paul Pang dans sa configuration actuelle, alimenté par une JS2, apporte une dynamique accrue, un rapport signal/bruit amélioré permettant de mieux séparer les différents plans sans perdre dans les détails. J’avais été sollicité il y a quelques temps par “Renan” sur ce fil afin de donner un retour de ce switch Paul Pang en comparaison de la carte JCAT NETCARD FEMTO “bridgée”. Clairement cette carte, aussi performance qu’elle puisse être ne permet pas à mon sens de remplacer un switch optimisé.

Pour en revenir au sujet initial, le SoTM sNH-10G, j’ai pu avoir cet appareil en essai pendant une journée. Il a été essayé dans les mêmes conditions que le double switch Paul Pang (Câbles ethernet Acoustic Revive TRIPLE C LAN-1.0 et SoTM CAT6 HG en 50cm). Cet appareil avait à peu près 120h de rôdage. Les essais ont démarré après deux heures de chauffe afin de s’assurer de la bonne tenue de la clock interne. Ah oui….en effet, ce n’est pas la version de base qui a été testée mais la version avec horloge sCLK-EX.

Ce switch, de dimension supérieure à un 8 ports standard de chez DLINK ou NETGEAR, dans sa livrée noire, propose donc 8 ports ethernet ainsi que deux ports SFP (non testés). Un interrupteur sur l’arrière permet de déconnecter les leds des différents connecteurs ethernet permettant certainement de diminuer le bruit lié à cet éclairage. Le capot présente de nombreuses ouvertures favorisant le refroidissement. A noter que les pieds sont de “vulgaires bouts de caoutchouc” : on aurait certainement attendu un peu mieux quand on doit débourser 1650€ pour s’offrir ce produit. Pour conclure le tour du propriétaire, ce switch a été alimenté en 9V par une Uptone JS2 .

Le branchement des différents appareils (dCS Network Bridge, serveur Roon sur base Intel i5 et Audio-Linux en RAM) ont été identiques à la fois pour les essais sur le SoTM mais également sur les switches Paul Pang. Bien évidemment, les branchements pour les essais avec la JCAT Netcard Femto ont été différents puisque le dCS Network Bridge et le serveur étaient reliés à la JCAT par le bridge de cette dernière.

Les quelques personnes présentes n’ont pas constaté d’évolution au cours des essais avec le SoTM ce qui semble traduire que l’appareil était suffisamment stabilisé notamment au niveau de la clock. Nous avons commencé par la comparaison entre la JCAT bridgée et le SoTM. Dans cette configuration, le SoTM l’emporte légèrement sur la JCAT essentiellement de part une meilleure lisibilité sur des mouvements complexes. Une réelle sensation de fluidité et d’incarnation des voix se dégage de la restitution du SoTM. La JCAT cependant n’est pas à la traîne sur la scène sonore, notamment en profondeur.

Si on en vient maintenant à la comparaison avec le double switch Paul Pang (PPA) et horloge OCXO, le SoTM fait quasiment jeu égal. Cependant, la solution PPA permet d’avoir le meilleur des deux solutions précédentes (JACT et SOTM) en terme de lisibilité, de profondeur de scène et d’incarnation. A noter que le SoTM a un équilibre légèrement différents des deux autres solutions notamment en tirant plus vers le bas. En tout état de cause, je continue à préférer ma solution actuelle notamment en ajoutant à la solution Paul Pang la JCAT sur la partie serveur. Un essai sera à replanifier quand l’appareil aura atteint son quota d’heures de rodage. Même si j’y crois peu autant en avoir le coeur net.

Pour conclure sur un aspect plus général, la prise en compte qualitative de la gestion du réseau est un point crucial que cela soit au travers du choix des switches qui s’élargit de jour en jour (AQVOX, SoTM, Paul Pang, …) avec différentes option notamment au niveau des horloges, mais également des alimentations et…des tarifs. Ces derniers n’échappent pas (malheureusement) à l’étiquette “audiophile”. Pour ma part, je continue mes investigations réseau avec quelques uns de mes commentaires en me focalisant sur la sélection des composants de serveurs (remplacement de l’Intel i5 et de la carte mère) et l’optimisation de l’OS (isolation CPU, chargement en RAM et sélection de la RAM, système de refroidissement et alimentation). Le retour demandera un peu plus de temps, étant en attente de la réception de la nouvelle alimentation 400W de HDplex (rails dédiés ATX 24/20pins et EPS CPU) et la nouvelle génération du boitier H3 qui proposera une connectivité ATX à l’instar du boitier H5, le support ds cartes MicroATX, deux emplacements verticaux 1/2 hauteurs pour cartes PCIe et des poignées en face avant comme sur l’alimentation 200W actuelle.

New HDPlex H3 passive case

Matériel utilisé lors du test

Titres de l’essai

  • Kyle Eastwood : Letter from Iwo Jima
  • Patricia BARBER : Autumn Leaves
  • Birdy : Skinny Love (live)
  • Aron Ottignon : Waterfall (Live)
  • Sophie Hunger : Le Vent Nous Portera
  • Rodrigo y Gabriela : Stairway to Heaven (Live in Japan)

Ajouter un commentaire

L'addresse électronque est déjà enregistrée sur le site. S'il vous plaît, veuillez utiliser Le formulaire de connexion ou veuillez saisir un autre.

Vous avez saisi un nom d'utilisateur ou mot de passe incorrects

Sorry that something went wrong, repeat again!

13commentaires

des plus récents
Meilleur des plus récents des plus anciens
1

J’en profite pour échanger de manière iconoclaste sur un test que je ne peux comparer à aucune des solutions proposées ici.. car je n’ai pas de réseau éthernet filaire mais j’aurais bien voulu (comparer).
Je suis persuadé de l’efficacité des produits SOTM ou Aqvox. De mon côté, je privilégie le rapport qualité/prix, pas l’expression d’un penchant économe mais une sorte de jeu.. commencé quand je n’avais pas les moyens 😛
Bref, j’utilise une AlloUSBridge connectée à un boitier wifi mesh Tenda qui a une prise rj45. Après avoir constaté un ronflement, j’ai changé le câble ethernet. Et puis en réflechissant aux options d’amélioration, je me suis dit que l’USBridge était réputée pour sa sortie USB mais que le RJ45 n’était pas forcément au même niveau.
Pourquoi ne pas utiliser l’adaptateur USB-ethernet de mon Asus qui traine dans un tiroir. Par ailleurs, j’utilise un filtre sur mon câble usb audio… alors pourquoi ne pas traiter usb-ethernet comme une prise… usb.
Connexion du iSilencer iFi audio au bout de l’adaptateur.. et ???
Ok, l’effet placebo mais .. plus de matière, de densité… on pense “plus analogique” mais je ne suis pas un testeur et je suis seul… comme j’ai enlevé le iSilencer de l’usb audio, j’ai en principe un peu perdu.. ou ce que j’ai perdu me parait plus “analogique”. Donc demain, je reçois un 2nd iSIlencer et une alim iPower en 9v pour le boitier wifi (tant qu’à faire) 😀
Bon.. j’ai fait un peu long, mais avez vous testé la solution usb-ethernet (linux) et qu’en pensez vous ?

2

Bonjour, l’Allo USBbridge est designé autour d’un Raspberry Pi et d’une carte fille qui est elle effectivement optimisée pour l’audio et l’USb Audio. La partie ethernet est celle du Pi contrairement à ce que l’on peut trouver sur le Metrum Acoustics Ambre qui a aussi travaillé cette partie du produit.
Je pense que votre démarche fait sens. Dans le passé j’ai utilisé sur des NAS ou autres PC sous Linux des interfaces USB (3 ou 2) vers ethernet de Chez UGREEN qui faisaient bien le boulot. Pour être franc, je n’ai pas pousser la comparaison plus avant dans le sens que vous proposez.
Sur cette base on pourrait rajouter les iSilencer, iPurifier ou iDefender de chez IFI Audio. Je dois en avoir encore quelques uns dans les tiroirs mais n’ayant pas de source USB, il va m’être difficile d’avoir un avis.
Je serais curieux de lire le retour d’autres testeurs sur cette configuration particulière. Ce qui pourrait être intéressant serait de comparer votre interface Asus à une UGreen,

3

Je n’ai pas regardé dans le détail (pour l’instant) les composants des interfaces USB qui sont peut-être identiques (Asus fait dans l’OEM).
Juste une précision pour l’Allo, qui ne change pas grand chose : Allo utilise une carte Sparky qui est limité à 100mb pour l’éthernet. https://tinyurl.com/y6qeg8r8
L’usb permet plus mais pas chez moi car le dongle wifi utilisé est également en 100mb, et je n’ai pas de souci de débit.
Ce soir, je teste un alimentation iPower sur ce dongle. Cette partie réseau, dans cette configuration sera optimisée au maxi !! (pour moi) 😉

4

Hello, de mémoire du 100mb est largement suffisant en terme de débit même pour du DSD128. Il semblerait que pour certains vieux chipsets, le 100Mb permettait d’avoir moins de « drops » qu’avec du GB. De mon côté, par habitude, j’ai toujours limité les interfaces à du 100mb par logiciel (Linux). Dans l’attente de tes retours.

5

je retrouve ce switch SOtm SNh-10G qu’un aimable revendeur de mon village m’avait prêté en versions “de base” puis en version “optimum” notamment avec l’horloge sCLK-EX pour quelques tests à la maison… je n’ai pas eu l’occasion de comparer avec d’autres marques comme dans cet article ci mais juste avec une installation standard pour apprécier les apports des switchs.. encore insoupçonnés il y a quelques mois d’ici.. l’importance du réseau ! (je regrette de ne pas avoir eu l’occasion de tester les ports SFP chez moi, on devrait pouvoir y connecter le Nas et/ou le lecteur comme le fait notamment mon revendeur).. finalement, il est peut être temps d’attendre encore d’autres produits concurrents ou évolutions des versions actuelles (assez chères..) avant une décision d’achat ??

6

Personnellement, j’ai été un peu déçu compte tenu de ce que j’avais pu lire par ailleurs. Il est vrai que je ne partais pas de rien.

Je me referai un avis dans quelques temps quand l’appareil aura été plus rodé. Je ne l’ai peut être pas testé dans les meilleures conditions.

De part votre expérience, l’appareil a besoin d’un rodage relativement long ?

Cependant il faut vraiment souligner la qualité du produit et l’attention particulière apporté par SoTM sur différents aspects : possibilité d’éteindre les leds réseaux, et la présence de ports SFP. Cela est plus réfléchi que AQVOX et Paul Pang qui modifient des produits existants.

A suivre !

7

Comment répondre ? De quel switch SOtM parle-t-on ?? Ce qui est fantastique et énervant avec SOtM et en particulier pour le switch, ce sont les nombreuses versions possibles dont celle de base (995€) sans horloge sCLK-EX (qui fait monter le prix à 1795€) et sans le supplément alimentation SpS-500 (599€)… n’oublions pas le câble dCBL-CAT6 (200€), etc.. la version avec horloge testée chez moi avait en plus les suppléments Evox Cap et 7N UPOCC stranded silver et eABS200 (pour faire monter l’addition à 2100€). J’ai donc écouté chez moi une version de base à 995€ et une version full à 2100€ (non compris l’alimentation SpS-500)

A côté de cela, pour juger ce switch, il faut tenir compte bien sûr du rodage (il avait été testé au préalable par mon revendeur, je ne peux donc pas vraiment juger) mais aussi tenir compte du restant de la configuration dont l’utilisation ou non de l’option SFP (choix de mon revendeur), etc.. on s’y perd pour un jugement définitif !!!

L’idéal serait d’avoir un switch d’un prix plus raisonnable.. par exemple avec un boîtier et un prix du genre du SmS-200 de base soit 500€.. je rêve ??

8

Avec la version full avez-vous testé la connexion avec une clock de référence externe ?
Effectivement, la hiérarchisation de la performance avec cette multiplicité de choix n’est pas simple. Et comme souvent, le système et la pièce ne doivent pas être à la traîne.
Un point important à souligner est apparemment votre proximité avec un revendeur portant une attention particulière à la mise en œuvre, ce qui n’est pas souvent le cas. C’est une vraie chance.

9

“votre proximité avec un revendeur portant une attention particulière à la mise en œuvre, ce qui n’est pas souvent le cas. C’est une vraie chance”… >>> oui, nous avons la chance d’avoir plusieurs excellents revendeurs dans notre bonne ville, ils proposent de bonnes démos, du prêt de matériels, des prix nets très compétitifs et un accueil toujours sympa..

10

je parlais d’une version “full”… mais c’était sans l’option “Master Clock Connector” particulièrement chère (environ 1000€ je crois) et puis il faudrait disposer d’une horloge externe supérieure à la sCLK-EX ? et estimer que la différence à l’écoute le justifie sur un switch ?

11

les deux switch testés étaient des versions 9v, on peut aussi le commander en 12v (avec dans ce cas obligatoirement un sPs-500), je suppose que tout cela a un impact sur le résultat sonore, le budget et la capacité à vous laisser plein d’interrogations… l’avenir nous en dira sans doute plus sur la combinaison idéale ??

12

la version 9v est fournie avec le petit bloc d’alimentation SOtM et la version 12v sans rien.. dans ce cas, libre choix d’une alim externe de son choix mais nécessaire ! (non testé)… encore une précision pour les tarifs, il y a différentes combinaisons d’options, le conseil d’un revendeur averti est en effet nécessaire, c’est encore mieux quand il peut le démontrer en écoutes comparatives !

13

En 12v on ne peut pas adjoindre une alimentation de type Uptone JS2 ou HDPlex : je suis surpris.