[Essai] Uptone EtherRegen : Déballage et découverte au fil des jours 30   Mise à jour récente !


L’etherREGEN a donc débarqué à la maison ce vendredi 20 décembre avec une surtaxe de 44€ ce qui n’est pas étonnant quand on commande aux US chez Uptone. Vous trouverez ci-dessous quelques photos du déballage de ce switch tant commenté sur les forums.

L’emballage est finalement assez standard chez Uptone. Le produit vient avec une petite documentation expliquant le mode de fonctionnement notamment pour la clock externe vs interne, la vis de mise à la terre et bien sûr la connectivité.

D’après les premiers retours des utilisateurs ayant pu avoir accès au premier batch, le temps de rodage (chauffe….) et assez long et de l’ordre de 150 à 200 heures. Ainsi, je me propose de revenir dans le cadre de cet article sur l’évolution de l’etherRegen au fur et à mesure de l’avancement du rodage. A noter que les propriétaires des premiers batch ont accès à une mise à jour du firmware suite à la découverte de problématiques de drop-out. Certains indiquent que cette mise à jour améliorerait également la restitution sonore. Je ne serai pas en mesure de le confirmer puisque le second batch dont je fais partie embarquent déjà cette évolution. Bien que le switch ne soit pas “managable”, pas d’adresse IP associée, il est à noter que Uptone a bien prévu de potentielles évolutions via l’USB interne.

La panoplie des essais est assez conséquente tels que alimentations et tensions diverses, clocks interne ou externe, câbles ethernet, etc….Dans un premier temps pendant l’accompagnement du rodage se fait avec l’alimentation livrée (en 7,5V), un câble ethernet Monster Advanced arrivant de la box/routeur (côté A de l’etherREGEN), un câble ethernet Acoustic Revive TRIPLE C LAN-1.0 (côté A de l’etherREGEN) provenant du serveur, un câble ethernet Acoustic Revive TRIPLE C LAN-1.0 (côté B de l’etherREGEN) allant jusqu’au streamer.

Vendredi 20 Décembre

Les deux premières heures d’écoutes de l’etherREGEN ont été “dures”. Dures dans le sens, où les extrêmes sont écourtés notamment dans le bas. L’écoute est assez désagréable, sans largeur et profondeur de scène, sans impact. En résumé, laissons chauffer et retrouvons nous au fur et à mesure des jours sur cet article.

Mercredi 24 Décembre

Nous voici donc rendu à une 100aine d’heures de rodage du produit. La température extérieure, puisqu’elle fait beaucoup parler est de l’ordre de 40-42°C (mesure prise au pistolet laser étalonné il y a 10 ans). La température au thermomètre à mercure confirme les 42°C. En ce qui concerne la restitution, et bien il est à noter que depuis une 50aine d’heures de fonctionnement, les extrêmes sont de retour, la balance est revenue. En ce qui concerne la scène sonore, elle aussi est revenue dans la norme de ce que j’ai l’habitude d’écouter. Le jeu de percussions de Wolfgang Haffner – Kind of Cool (So What) se suit parfaitement bien avec un détachement des instruments (trompette et percussions) qui amène à une écoute particulièrement entraînante.

La dynamique n’est pas en reste ainsi que la scène comme abordé précédemment. Sur “Paradis Perdus” du live “Intime” de Christophe, les applaudissements de début et de fin d’enregistrement sont percutants de nuance et de profondeur. Ce titre, avec un choix délibéré de réverbération est superbe dans les nuances vocales de Christophe et la dynamique des reprises au piano. Sur le même titre partagé avec Arno sur le dernier album “Christophe Etc Vol.2”, le “duel” des deux voix atypiques de Arno et Christophe créent un contraste saisissant et donne une mélancolie encore jamais exprimée. Ce titre est souligné d’une percussion relativement basse et résolue dès les premières notes. Sur mon système de référence avec les Switch Paul Pang, ce titre est plus ciselé, certainement précis, mais donne moi d’intensité dans l’interprétation que le etherREGEN.

La prochaine étape, dans les jours qui viennent, sera d’utiliser mon alimentation Uptone JS2 en 7V ainsi que la clock externe de référence en 10MHz.

Samedi 04 Janvier : Ajout d’une alimentation linéaire et d’une clock

C’est après quelques jours de repos “bien mérités” que je me remets à l’écoute du système et ce qui nous importe dans cet article : l’etherREGEN.

Dans cette étape, l’alimentation d’origine en 7.5V a été remplacée par la JS2 de chez Uptone Audio avec un réglage de la tension sur 7V. L’etherREGEN est relié à la terre via un câble pris sur la vis de terre selon les recommandations de la documentation livrée avec le produit. Dans cette configuration, l’alimentation linéaire de chez Uptone apporte une dynamique légèrement appréciée mais ce qui frappe le plus c’est le côté euphonique des restitutions des titres précédents (du 24 décembre) : la musique est posée, fluide avec du liant et c’est d’autant plus probant sur le titre de Wolfgang Haffner cité précédemment ou sur Nemesis du “Live for Burberry” de Benjamin Clementine. Les détails apparaissent de façon plus évidente sans compromettre cette euphonie si agréable.

L’etherREGEN permet de lui adjoindre une clock de référence 10MHz en lieu et place de sa clock interne.

Ainsi j’ai utilisé ma clock de référence Paul Pang permettant d’injecter un signal 10MHz. Il y a maintenant plus d’un an, j’avais pu comparer l’apport de cette clock de référence en comparaison de la REF10 de chez MUTEC sur une interface Mutec MC3+ USB ce qui m’avait fait conserver cette Paul Pang qui s’est avérée être un bien meilleur rapport qualité/prix que le vaisseau amiral de chez Mutec.

N’y allons pas par quatre chemins, cette clock de référence permet d’élever le niveau de restitution/performance et ce, malgré les dires que Uptone sur leur forum officiel. Elle apporte une aération supplémentaire et une dissociation des plans qui, sans projection, apporte une plus grande intimité dans la restitution. Le violoncelle de Sheku KANNEH-MASON sur la reprise de Hallelujah, ou encore la guitare de Asaf Avidan sur Reckoning Song (acoustic), proposent des timbres superbes ainsi que des subtilités non encore entendues dans d’autres configurations. Les notes durennnnnnntttttttttttttttttttttt et on souhaiterait que “Letters from Iwo Jima” de Kyle Eastwood se prolongent indéfiniment.

Il est évident que l’ajout d’une alimentation linéaire et d’une clock de référence vient corser l’addition mais on est encore en dessous des prix pratiqués par SOTM. Dans sa version de base, cet etherREGEN semble pour l’instant être une découverte intéressante sur mon système après les quelques heures de rodage. Quand on lui adjoint une alimentation linéaire telle que l’Uptone JS2 et une clock de référence, ce switch se démarque rapidement et devient assez rapidement indispensable dans le système. Il sera intéressant de voir s’il se comporte de la même façon sur d’autres systèmes et s’il tient la route vs le Waversa SmartHub qui semble être plébiscité et l’outsider qu’est le Cisco-Meraki MS220.

Dimanche 05 Janvier : affrontement avec le Meraki

Voilà maintenant une dizaine de jour que le Meraki MS220-8 (sans POE) tourne à la maison en parallèle de l’etherREGEN de Uptone Audio.

En première écoute et approche, le Meraki avec son alimentation propre s’en sort particulièrement bien et apporte un côté flatteur aux restitutions : ample et ouvert, bon étalement des scènes sonore. Le premier bémol que je pourrais relever est une restitution un peu projetée. L’etherREGEN dans sa livrée de base, apporte indéniablement un plus dans ma configuration sur la matière : plus de densité, plus de présence. Si on revient sur le Meraki, après une écoute sur l’etherREGEN, on entend vite que l’équilibre est légèrement modifié vers le haut contribuant à un côté fatigant, lassant, voire agressif associé à la projection. Quant on revient sur une configuration de l’etherREGEN avec alimentation linéaire et clock 10MHz, on retrouve une dynamique améliorée, de la “chair sur l’os” pour reprendre une citation si juste, du poids sur les notes et une subtilité dans les timbres faisant que la restitution n’est pas fatigante.

Comprenez moi, je ne pense pas que le Meraki soit particulièrement mauvais, au contraire, mais il faut certainement réfléchir autrement et voir comment l’associer dans le chaînage de mon système : il serait peut être bon de remplacer mon Netgear en sortir de Box par ce produit qui semble être un très bon rapport qualité/prix soit en utilisant les ports ethernet pour alimenter l’etherREGEN soit en utilisant les ports SFP des deux appareils. Je ne peux malheureusement pas le comparer à d’autres switch tels que le Bonn N8 ou AQVOX SE ne les possédant pas. Je serai par contre en mesure de le comparer avec un switch Netgear modifié par Brent de Fidelity Audio.

Donc, la découverte de ces produits n’est finalement pas terminée et je vais profiter de la semaine pour tester l’insertion du Meraki dans mon système et sa liaison avec l’etherREGEN.

Dimanche 12 Janvier : Optimisation du “cascading” des switchs

Finalement le “cascading” ou “chaînage” du Meraki MS220-8 avec l’etherREGEN a bien eu lieu. Le chaînage a été réalisé à la fois en ethernet mais également en fibre puisque les deux appareils sont pourvus de modules SFP. Ne perdons pas de temps, que le Meraki soit chaîné en ethernet ou en SFP avec l’etherREGEN n’apporte pas de plus. La configuration qui me sied le mieux sur mon système demeure l’ER seul : plus posé et moins projeté et le tout sans perte de dynamique. J’ai également essayé d’intervertir les entrées/sorties A & B de l’etherREGEN notamment en mettant mon serveur sur la sortie B normalement destinée au streamer. Pas de changement significatif par rapport aux préconisations de Uptone. Je reste donc dans une configuration standard avec le streamer sur la sortie B.

J’ai également comparé un Meraki MS220-8 et une version 8P donc avec POE (Power Over Ethernet). Dans cette configuration, je n’ai pas constaté de détérioration de la restitution ou un impact réel.

Bien sûr, et comme l’a réalisé Nicoben sur forum-hifi, il faudrait alimenter le Meraki avec une alimentation linéaire en 12V mais pour être franc, je ne suis pas certain que cela apporte plus que la solution actuelle qui apporte le plus d’équilibre, de transparence et de côté jouissif : ER + Alimentation Linéaire + Clock de référence externe 10 MHz.

L’ER de base est déjà très bon mais pour celui qui a déjà une alimentation linéaire avec une sortie 7V disponible, l’amélioration sera significative. Quant à lui ajouter une clock externe de référence…j’en avais déjà une en ma possession et effectivement cela permet de pousser encore plus loin la restitution (timbres, aération, …). Est ce que cela en vaut la peine….encore une fois c’est à essayer.

Ajouter un commentaire

L'addresse électronque est déjà enregistrée sur le site. S'il vous plaît, veuillez utiliser Le formulaire de connexion ou veuillez saisir un autre.

Vous avez saisi un nom d'utilisateur ou mot de passe incorrects

Sorry that something went wrong, repeat again!

30commentaires

des plus récents
Meilleur des plus récents des plus anciens
1

Voilà une mise en oeuvre des plus complètes du switch d’Uptone. Je n’ai pas essayé de chainage pour le moment d’un switch plus hdg avec le Meraki, juste utilisé en stand alone sur alim linéaire sur les « petits » systèmes (Zerozone à transfo rcore et filtrage secteur intégré, ou uptone LPS1.2). Je pense que l’intérêt principal du Meraki restera celui d’un bon choix en occasion accompagné d’une alim linéaire et cable dc corrects , avec un total de 350 euros environ, pour remplacer un petit switch plus classique. Cela permet d’éviter quelques verdeurs, pâleur de restitution d’un petit netgear en disposant d’une restitution un peu plus vivante, riche en couleurs, tout en évitant les aspects trop projetés et fermés de l’alim d’origine à découpage. Vu de loin, quoi qu’il arrive, je suppose que dans nos ensembles en lecture réseau, le plus intéressant doit rester le chainage d’un serveur bien cuisiné y compris sur sa partie réseau, suivi d’un switch de la plus grande qualité avant le lecteur réseau, cela semblerait en tout cas des plus logique, dans une optique de séparer au mieux le streamer et le serveur du reste du réseau. Mon Etherregen est dans l’avion, cela ne sera pas décevant à coup sûr !

Auteur2

Salut Nico, effectivement tu ne devrais pas être déçu, enfin je l’espère 🙂

Pour être tout à fait complet, mon Meraki est en route pour Fidelity Audio. Je crois avoir lu que Philippe, pda0, avait aussi tenté des chaînages avec le Meraki mais finalement était revenu à sa configuration d’origine.

Auteur3

Mise à jour avec le chaînage avec le Meraki MS220-8.
@Zaurux : les retours après rodage étaient déjà depuis quelques jours dans l’article 🙂

4

Oui, il y a des dates sur les commentaires.. et je crois que je cherchais a suite en bas.. :p
Pour le Meraki, comme le dit Nico, c’est avant tout une solution au RQP imbattable. Dans l’absolu, l’ER est devant.. et heureusement mais pour l’instant un simple Meraki avec iPurifier interne me fournit une solution à moins de 150€ (occasion).

Auteur5

C’est vrai que ce système de commentaires peut être aussi illisible que des forums 🙂 tous ces essais sont super intéressants et effectivement le Meraki comblera plus d’un audiophile bidouilleur ou pas

6

Voilà des essais de bonne augure pour le switch d’Uptone en terme de rapport prestation prix. Réception sur le batch de janvier pour moi, hdplex et LPS 1.2 pour les essais possibles.

Dommage qu’il ne soit pas au top « out of the box » avec son alim, c’est hélas une constante que de constater que les fabricants donnent leurs alim de base comme nécessaires et suffisantes, mais que la réalité soit autre… on a l’habitude pourrions nous dire 🙂 Le Meraki semble assez facile à placer sur alim linéaire 12v, ce pourrait ainsi être une excellente alternative en effet en amont du switch de référence. Parmis les furieux mondiaux du switch, la mise en série de deux produits améliorés porte le plus souvent ses fruits dans les retours qu’on en lit. Bons essais et merci de ce travail d’information!

Auteur7

Bonjour Nico, merci pour ton retour. Effectivement, travailler le Meraki au travers de l’alimentation 12V est un axe à privilégier. Comme tu le soulignes, on a déjà vu à maintes reprises l’impact d’une telle évolution. Ce que je retiens est que « ma vérité » n’est pas la « vérité » d’autres. Mon sentiment est que l’impact de ces switch est très système dépendant.

Auteur8

Mise à jour des retours sur l’etherREGEN avec ajout d’une alimentation linéaire et clock 10MHz. Retours également sur le Meraki MS220-8P.

Auteur9

Arrivée d’un « concurrent » ou d’un « compagnon ». La suite après le 1er janvier.

10

vas-tu le tester avec POE branché ou débranché ?

Auteur11

La version que j’ai (MS220-8) n’a pas de POE. D’après ce que je comprends seule la version MS220-8P possède cette fonctionnalité.

12

Désolé, votre post a été malencontreusement effacé. J’ai répondu ci-dessous.

Slts

Patatorz

Auteur13

Désolé SAmDavis, j’ai malencontreusement effacé votre post. Pour répondre à votre question, j’ai possédé ce switch Paul Pang qui a en fait une holorge TCXO intégrée (https://audiopc.shop/en/winkel/network/audiophile-network-switch-tcxo-ppa-studio-paul-pang/). Dans l’esprit, il est très proche des solutions modifiées de chez Fidelity Audio pour lesquelles vous avez le choix de différentes horloges (https://www.fidelityaudio.co.uk/network-switch-upgrade-339-c.asp). Ppour ma part j’utilise des switch DLINK de chez Paul Pang qui recoivent un signal 10MHz d’une horloge de référence externe Paul Pang. Cette solution n’est plus disponible à la vente et Paul Pang propose maintenant une solution tout en un avec un double switch (2×8 ports) qui peut être bridgé, avec son alimentation et horloges intégrées (https://audiopc.shop/en/winkel/network/reference-audiophile-network-switch-ocxo-dual-switch-ppa-studio-paul-pang/). En espérant avoir répondu à votre question.

14

Merci de la réponse, c’est très clair.
Donc Uptone pour sa gamme de prix se débrouille plutôt bien face à Paul Pang.

Auteur15

Compte tenu de la « gamme » actuelle de Paul Pang, je pense que l’etherREGEN a été bien pensé. Quant aux prix, chacun voit midi à sa porte, je ne saurais dire 🙂

16

Bonjour, je crois avoir lu sur vos post que vous êtes conecté sur une Freebox et ce n’est pas possible de changer son alimentation. Pourquoi ? Je suis justement entrain de me renseigner pour avoir une double alimentation en 12v délivrant 3A. Est ce une bonne chose de changer l’alimentation de sa box ? Merci pour ces précisions.

Auteur17

Parce que l’alimentation est associé aux boîtiers cpl dont j’ai besoin pour faire communiquer les deux boîtiers freebox players. Il faudrait voir si je peux utiliser d’autres boîtiers CPL et changer l’alimentation du routeur. Les boîtiers freebox player communiquent en ethernet ou cpl avec le routeur.

Je n’ai jamais pris le temps de changer l’alimentation du routeur. Mon serveur et le streamer sont à proximité de l’installation hifi et relié à un switch (EtherREGEN ou autre).

18

Mise à jour

Auteur19

En ce qui concerne les alimentations, je ne connais pas celles de Audiophonics et de Teddy Pardo. Avez-vous regardé du côté de Uptone et leur JS2 qui sort du 5A sur les deux rails (5/7/9/12V) ?
HD PLEX va sortir début février une évolution de sa 400W en poussant à 500W la puissance totale. Je n’ai pas d’information sur les sorties possible mais Larry de HD Plex peut faire du custome : 2x12V en lieu et place de 12 +19 V.
De très bonnes alimentations également chez KECES avec les P8, distribuées par Univers Hightech en France.

20

content de découvrir ce switch Uptone !!

auras-tu l’occasion de le comparer avec d’autres qui font du bruit sur le net (SOtM, Bonn,..)

Auteur21

Bonjour, tu as posé les questions suivantes sur forum-hifi :

je serais curieux de savoir :

– s’il a aussi amélioré l’alimentation du routeur de son fournisseur d’accès

– quels sont les câbles utilisés entre l’Ether et le lecteur réseau (& pourquoi)

– l’alimentation d’origine ou plus ? des différences importantes ?

– le pourquoi du comment du rodage d’un appareil qui en principe n’en a pas vraiment besoin ?

– à quel(s) autre(s) switch il compare son nouveau Ether (des indices pour le classement provisoire)

1/ je ne peux pas changer l’alimentation du Modem de mon fournisseur d’accès.

2/ les câbles utilisés : décrits dans l’article. Pourquoi : parce que c’est ceux que je préfères.

3/ alimentation : décrit également dans l’article

4/ rodage : un nombre certains d’utilisateurs faisant part de leur retour sur Audiophile Style, rapportent un temps de rodage se stabilisant entre 50 et 200 heures. Pourquoi : comme pour tous les rodages, besoin de stabiliser les composants en températures sur du long terme, ce qui est différent de la chauffe. Autant poser la question sur ton forum préféré : il y a des spécialistes sur les forums. Je ne sais pas d’où tu tires qu’un appareil normalement n’a pas besoin de rodage : même sur ton Sotm, Magic Mastering recommande 150h de rodage….

5/ autres switch : indiqué dans l’article.

Slts

22

commentaires sur les commentaires…

– pour le point 1 : l’upgrade alimentation du routeur de mon fournisseur a eu un effet très sensible, d’autres rapportent la même chose.. cela semble incontournable !

– pour le point 4 : oui, le rodage bien sur mais quand on parle de 150h ou plus, je commence à avoir un sérieux doute.. des appareils qui ne montrent pas une sérieuse différence qualitative après une nuit sont chez moi d’office exclus..

– point 5 : il semble que certains switch sont plus des références (auxquelles il faut se mesurer) que d’autres..

Auteur23

J’ai expliqué par ailleurs pourquoi mon routeur n’aura pas d’alim spécifique. J’essaierai avec un routeur 4g. A chacun ses essais.

Je n’ai rien à dire aux personnes qui doutent, qui affirment que les tests ne sont pas rigoureux et qui assène leurs vérités que, d’essayer.

Le Sotm dans sa livrée L2 ne m’a pas impressionné et ceci malgré les recommendations de Magic Mastering. Dans ce sens le Sotm n’est chez moi pas une référence. Compte tenu de l’offre qui s’élargit, tester tous les produits devient un sacerdoce. Les classements réalisés par les uns et les autres ne font sens que dans un système spécifique et parfaitement décrit, tout le reste n’est que blabla et spéculations. Nicoben n’avait pas plus apprécié que cela mon Paul Pang, je n’avais pas trouvé le waversa renversant, chacun voit midi à sa porte.

Auteur24

Bonjour,

Comparaison avec le Sotm qui n’était pas une référence chez moi (http://patatorz.com/2019/05/20/sotm-snh-10g-switch-essai-dun-samedi-pluvieux/), avec ma solution double switch Paul Pang + clock 10MHz (en réparation suite à un problème de tension – demander son avis à Jibem sur forum-hifi), bientôt le Meraki et un netgear modifié Fidelity audio. Pas testé le Bonn et aqvox. J’ai eu quelques retours de grenoblois pas convaincus de l’aqvox….quant au waversa, mauvaise expérience pour moi car utilisation avec ethernet et usb, et l’usb mettait à plat les batteries. Le revendeur et distributeurs connaissaient mon utilisation et me l’ont changé 3 fois. Par conséquent je ne me suis pas focalisé sur l’ethernet qui semble être apprécié de Nicoben et Joël Chevassus. Pour le prix c’est dommage de ne pas avoir un appareil suffisamment fiable.

Auteur25

Mise à jour des retours au 24 décembre.

26

Bonjour, est-ce qu’il est possible de brancher l’appareil directement sur la fibre ? Est-ce que vous avez pu faire un comparatif ADSL et fibre ? Merci

Auteur27

Bonjour, pour l’instant l’appareil est en phase de rodage. En ce qui concerne votre demande “ADSL vs FIBRE”, pourriez-vous clarifier car il me semble que vous mélangez les protocoles de transmissions de données avec la connexion ethernet vs SFP en entrée de l’etherREGEN.
Merci

28

Bonsoir, le connecteur SFP c’est bien pour connecter la fibre ! Je ne peux brancher du RJ 45 sur du SFP. Si je n’ai pas de modem avec la fibre, mais un modem en ADSL, je peux quand même brancher cet appareil l’éther Regen en RJ45. Ma question était de savoir s’il y avait selon le mode de connection une différence de qualité audible ? Maintenant, je suis néophite dans ce domaine, et je ne posséde pas toutes les subtilité technique. Merci pour vos précisions.

Auteur29

La fibre et l’Adsl sont des protocoles de transmissions de données (Internet) sur de longues distances entre un point de distribution de votre fournisseur d’accès et votre domicile. L’appareil qui fait ensuite la distribution d’internet à votre domicile est la box de votre opérateur qui la plupart du temps fait routeur avec une connectique rj45/ethernet. Ma box free n’a pas de connectique sfp et je ne sais pas si d’autres box opérateurs présentent cette fonctionnalité. En résumé, ce que vous appelez fibre vs adsl est uniquement l’acheminement d’internet jusqu’à votre domicile. La connectique fibre (sfp) et rj45/ethernet de l’etherREGEN n’ont rien à voir avec votre box. On peut être amené à mettre un switch (répartiteur) ethernet au plus proche de l’installation hifi (dans le cas d’un réseau câblé et non wifi) et c’est là que l’etherREGEN intervient au même titre que d’autres switch type dlink, netgear, Cisco,…l’etherREGEN. L’etherREGEN peut être alimenté en ethernet cuivre depuis la box ou un autre routeur ou alors en fibre type sfp à partir d’un routeur ayant une connectique sfp ou un adaptateur sfp/ethernet type TP-Link.

En espérant avoir répondu à votre questionnement. Une description de votre en environnement réseau et de votre besoin permettrait d’avancer avec plus de certitudes et permettrait de clarifier si l’etherREGEN ferait sens.

Slts

30

Bsr. Rodage fini ?.. et en comparaison avec le Meraki (qui mérite une alimentation linéaire) ?