[Essai] Câbles Modulation RCA de Plénitude Audio


Depuis quelques mois, j’ai investi dans un “combo” de chez Metrum Acoustics constitué d’un Ampli Casque/Dac Amethyst et un lecteur réseau Ambre qui m’a permis de me pencher sur l’écoute au casque. Ce type d’écoute pour moi est une découverte puisque l’écoute au casque dans mon cas était synonyme d’environnements bruyants (aéroports, trains, open space,…) et donc de casque à réduction de bruit.

Ma démarche a donc commencé par des essais de casques de différentes conceptions et a basculé, inévitablement, vers la possibilité de faire mieux notamment au travers de la partie amplification. L’intérêt du “combo” est d’être compact et simple : nul besoin de câbles de modulation RCA puisque la conversion numérique/analogique est gérée dans l’Amethyst. Adjoindre un ampli casque externe conduit dans cette configuration à dédier le Metrum Amethyst à la conversion (via des modules R2R – Retour dans cet article) et bien sûr à rajouter une connexion sur base de câbles RCA.

Je ne rentrerai pas dans la comparaison entre le Metrum Amethyst et l’ampli casque que j’ai en test actuellement (Pass Labs HPA-1) puisque l’Amethyst a comme caractéristique de rediriger la puissance de son alimentation sur sa partie DAC quand la partie amplification n’est pas utilisée. Je suppose que cela apporte un aspect bénéfique à la restitution mais rend la comparaison complexe.

Après cette introduction qui explique ma démarche sur les câbles RCA, il convient donc de rentrer dans le détail des écoutes et vous trouverez en bas de cette page le “système de référence casque”. Cela fait maintenant quelques temps que je n’avais pas essayé de câbles RCA car je me trouvais plutôt bien doté sur mon système principal et jusqu’à présent, le système casque n’en n’avait pas besoin. J’ai renoué le contact il y a quelques semaines avec un voisin qui s’est lancé dans la réalisation de câbles audio : Plénitude Audio. J’avais perdu le contact il y a des mois essentiellement pour des raisons d’emploi du temps et quand je me suis lancé dans la réflexion sur les câbles de modulation, il m’est apparu comme une évidence que la proximité géographique pouvait être une bonne première étape dans la démarche.

Plénitude Audio, en la personne d’Eric, propose une gamme de câbles unique couvrant les modulations en RCA et XLR, des câbles numériques en SPDIF et AES/EBU, des câbles HP et une solution Phono en cours de développement. Pour commencer à connaître Eric, il est animé d’une démarche se basant sur l’empirisme et de nombreux essais. Il est à l’écoute des clients, ou futurs clients n’hésitant pas à enchaîner les kilomètres afin de se confronter à des systèmes très différents de manière à mieux appréhender les points à améliorer et les potentielles évolutions de ses solutions. C’est une démarche très appréciable dans laquelle l’artiste prend son temps mais également donne le temps à se futurs acheteurs de se faire une idée de l’apport de ses câbles.

N’ayant pas de câbles de dispo, Eric en confectionne un en quelques jours et passe me le livrer. Il me prévient que le rodage pouvait être long et que c’est aussi la raison pour laquelle il laisse du temps pour les écoutes. Autre recommandations, comme il travaille avec des connecteurs “ponctuels”, il faut avec certaines connectiques WBT  tourner légèrement les RCA afin d’assurer la parfaite connexion. Bien sûr rien de rédhibitoire, juste de la patience. La restitution n’a cessé de s’améliorer au fil des écoutes mais il a bien fallu une centaine d’heures, voire légèrement plus afin d’atteindre une stabilisation.

Ce qui caractérise ces câbles dont vous retrouverez de superbes photos ci-dessous (pas besoin d’en refaire tellement les originales sont parlantes), en premier lieu, est l’ouverture. Ils apportent de l’aération et restituent parfaitement la profondeur et largeur de scène si votre système est au diapason. En deuxième lieu, ce câble attire l’attention par sa bande passante large. Je ne ressens aucune limitation dans le bas et le haut, le medium voire haut medium n’est pas mis en avant et après ces centaines d’heures de rodage, le résultat est superbe et contribue à une écoute déliée, fluide avec une belle résolution notamment dans le medium (interprétations) et dans le haut sans agressivité.

Sur mon système casque, le câble est donc une réussite et bien sûr je ne résiste pas à l’essayer sur mon système principal. En résumé, et sur un système apparemment aussi transparent que celui au casque, le câble présente les mêmes caractéristiques plaisantes. Cependant, je dois dire que je ne l’utiliserais pas sur mon système principal car il manque de la tenue et de la résolution dans le bas du spectre que je n’ai pas du tout ressenti sur l’écoute au casque. Après avoir échangé avec Eric sur le sujet, il est apparu à mon portail il y a quelques jours avec une paire de câbles RCA fraîchement pensée, conçue et fabriquée. Et je dois dire que, malgré le faible nombre d’heures de rodage, le résultat est apparu très étonnant sur mon système principal puisque cette nouvelle mouture est venue combler les maigres lacunes de la précédente : toujours aussi équilibré, ouvert et résolvant mais cette fois avec des basses percutantes et résolvantes. Et voilà le sorcier a permis à mon système de retrouver la vie dans le bas du spectre. Bien sûr, il ne s’agit que d’un prototype avec quelques heures de rodage cependant j’ai hâte de pouvoir l’écouter de nouveau, après que Eric l’ait essayé sur d’autres systèmes, notamment à plus haut rendement que le mien. Bientôt une nouveauté dans la gamme ?

Laissez un commentaire