“Tinder” avec un dCS Network Bridge


Toujours à l’écoute des différentes nouveautés en terme de sources dématérialisées et suite à la lecture d’un article sur Hifidelity.pl concernant le dCS network Bridge, j’ai entrepris d’aller écouter ce dernier.

Rendez-vous est pris chez Hifi Lyon (Quatuor Music) par intermédiaire de PPL Audio. Accueil très chaleureux, avec un café, suivi d’une discussion autour de la dématérialisation lors de la mise en place dans la salle d’écoute principale. Pas de pression comme chez d’autres pour terminer l’écoute en deux heures chrono et toute la « démat » était opérationnelle. Au passage, c’est très agréable de pouvoir échanger avec un revendeur qui a une connaissance certaine en dématérialisation, ce qui demeure assez rare.

En terme de système d’écoute, je dois avouer que je n’ai pas prêté attention plus que cela aux câbles étant donné que j’étais venu écouter une source. Voici rapidement le système qui a servi de support à l’essai :

  • amplificateur de puissance Moon
  • DAC et pré-ampli dCS Vivaldi
  • enceintes Apertura Adamante ou Enigma

Le dCS Network Bridge est relié en AES sur le Vivaldi et en RJ45 au réseau. La partie serveur audio est assuré par Minimserver sur un NAS Synology. Le pilotage est sous la responsabilité des applications dédiées Moon et dCS sur iPad.

De manière à avoir un point de comparaison dans ce système inconnu pour moi, le dCS a été comparé à un Moon Mind (dernière version). Les appareils étaient chauds sauf le Network Bridge qui n’avait pas été rebranché suite à une écoute de la veille. Je reviendrai sur ce point plus tard.

Les écoutes commencent par le Moon histoire de se mettre le système en tête. Le système commence se met en place rapidement et en toute franchise, je dois avouer que ce Moon s’avère être intéressant : scène large et profonde, belle aération : c’est plaisant. On passe après 30 minutes sur le dCS avec les mêmes titres et là …. ça bloque : on frôle le divorce alors qu’on en est qu’à la première rencontre. Ça joue entre les enceintes, aucune scène quel que soit le titre. Le seul point positif c’est une extension des registres dans le bas avec une très belle articulation et lisibilité. Il y a un truc qui ne va pas : je me repositionne par rapport au système, mais rien n’y fait. On décide de repasser au Moon et là c’est encore plus flagrant : le Moon malgré un caractère moins descendant apporte cette scène sonore qui fait toute la différence.

Ce dCS aurait il finalement la même « maladie » que les « Bel Canto RefStream » : à savoir une durée de chauffe importante ? C’est apparemment le « problème » : le produit n’avait pas été rebranché la veille au soir suite à une autre démo. A noter que dCS a intégré dans son application un suivi des paramètres hardware du Network Bridge et notamment la température. Ce type de suivi est vraiment intéressant et dommage qu’on ne le retrouve pas sur d’autres produits car il vous permet rapidement de savoir si le produit est arrivé au bon niveau de chauffe.

Après 2h00 d’écoute, la température du dCS Network Bridge atteint 43°C et on relance l’écoute avec ce dernier. C’est le jour et la nuit : La scène est magnifiée, il est très facile de positionner les instruments tout en conservant une cohérence globale. Le bas du spectre est toujours aussi bien tenu et articulé et le haut gagne encore en aération. Clairement le dCS a passé un cap et un retour au Moon confirme que ce Network Bridge a bien du caractère mais il faut du temps pour l’apprivoiser. En fin de session d’écoute (2h30), l’appareil avait atteint 47°C et il s’agit apparemment de la température optimum.

En résumé, même s’il ne faut pas attendre des dizaines d’heures comme sur le BelCanto Refstream (quand vous débranchez ce dernier pendant une heure, il faut bien compter 24-48 pour obtenir un résultat convenable à l’écoute), il faut bien compter deux bonnes heures d’utilisation (si le produit a été débranché) afin d’atteindre une qualité d’écoute qui s’avère être largement au dessus du Moon Mind.

La prochaine étape sera de réaliser des essais sur mon système, normalement autour de la mi-septembre, en comparaison de mon lecteur réseau actuel. Un autre point sera de valider l’utilisation du dCS Network Bridge avec Roon.

To be continued

1054total visits,3visits today

Laissez un commentaire